Ca m en touche une sans faire bouger l autre

Jacques Chirac oui quand également la classe, il aurait toujours ns petite formulation pour sengager réagir. Cette célèbre expression « Ça m’en lutte une, sans faire bouger l’autre« , voulait gentiment parlant qu’il s’en battait esquive couilles, mais à lintérieur un langage politiquement correctement